FootballPremier League

Premier League – 3e journée : Liverpool humilie Arsenal à Anfield

Catastrophique défensivement face à l’une des meilleures attaques de Premier League, Arsenal s’est lourdement incliné à Liverpool (0-4).

Le match : 4-0

Seulement cinquième la saison dernière, Arsenal a recruté uniquement Kolasinac et Lacazette pour le moment. A Liverpool, les deux ont pourtant commencé sur le banc. De quoi être perplexe devant le plan d’Arsène Wenger pour faire revenir les Gunners dans le Big Four… Sans fonds de jeu, son équipe a été écrasée par le Liverpool joueur de Jürgen Klopp. Soi-disant densifié par cinq joueurs, l’entrejeu d’Arsenal a coulé à l’image d’un « Xhaka-tastrophe ». Petr Cech s’est imposé devant Salah (10e, 25e, 54e). Mais le gardien tchèque a quand même coulé avec les siens. Dans sa carrière, il a encaissé 30 buts face à Liverpool, l’équipe qui lui réussit le moins.

Les Reds ont encore été portés par leur trio offensif Mané-Firmino-Salah. Malgré l’absence de Coutinho, officiellement blessé au dos, ils ont brillé. Le Brésilien et l’Egyptien ont chacun marqué un but et donné une passe décisive. Le Sénégalais, lui, a mis au supplice la fébrile défense adverse et a aussi trouvé le chemin des filets au bout d’un contre d’école. Battu la semaine dernière à Stoke (0-1), Arsenal plonge dans les doutes. Malgré le retour d’Alexis Sanchez dans le onze de départ, la menace offensive n’a pas été présente (aucun tir cadré). Mesut Özil risque bien de concentrer toutes les critiques dans les jours à venir.

6

En six matches contre Arsenal dans sa carrière, Sadio Mané a été décisif à six reprises. L’attaquant sénégalais a marqué quatre buts et donné deux passes décisives face aux Gunners qui lui réussissent donc très bien.

Le fait : La défense fantôme d’Arsenal

Pour Graeme Souness, l’ancien défenseur écossais de Liverpool et Tottenham, Arsenal a réalisé son «pire match défensif depuis dix ans». Pour preuve, Liverpool a eu dix grosses occasions. La première période avec la défense à trois Holding-Koscielny-Monreal a été catastrophique et il était presque miraculeux de voir les Gunners rentrer aux vestiaires avec deux buts seulement encaissés. L’entrée de Francis Coquelin a permis à Wenger de repasser à quatre derrière après la pause mais cela n’a pas vraiment solidifié un ensemble londonien «consternant» et «positionné n’importe comment» selon l’ancien attaquant Robbie Savage. Le troisième but des Reds est venu d’un corner offensif des visiteurs, qui n’avaient pas laissé un seul joueur en défense. Seul West Ham a encaissé plus de buts qu’Arsenal depuis le début de saison (10 contre 8). Comment comprendre dans ces conditions qu’Arsène Wenger ait vendu Gabriel à Valence et qu’il s’apprête à céder Mustafi à l’Inter ?

Cyril Olivès-Berthet
Source : L’Équipe

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page